Foire aux questions

 

PIECES JUSTIFICATIVES ET RETRAIT DES DOSSARDS

 

Comment s’inscrire à la course ?

 

Il suffit de se connecter au site internet de l’évènement et de cliquer sur la rubrique « Inscrivez-vous » située à gauche de l’écran. Ensuite, le triathlète suit la procédure d’inscription qui se termine par l’étape du paiement en ligne. Au terme du paiement, vous recevrez un e-mail de confirmation de votre inscription.

 

Je viens de m’inscrire sur la plateforme d’inscription, comment être sûr que je suis bien inscrit ?

 

Votre inscription est mise en ligne  imédiatement dans la rubrique « Liste des participants ». Si vous avez correctement suivi la procédure d’inscription et que votre nom n’apparait pas dans cette rubrique, veuillez envoyer un e-mail à l’adresse suivante : secretariat@trisaleve.fr

 

Un triathlète non licencié à la FFTRI peut-il participer ?

 

Effectivement, un non licencié à la FFTRI peut participer. Lors du retrait de son dossard, il devra fournir un certificat médical de « non contre-indication à la pratique du sport en compétition de moins d’un an au jour de l’épreuve ». Un certificat médical pré-rempli est téléchargeable en cliquant ici.

 

Le triathlète non licencié à la FFTRI doit également s’acquitter d’un Pass compétition. Ce Pass compétition lui permettra d’être assuré par la Fédération Française de Triathlon en cas d’accident subi ou provoqué.

 

Puis-je participer à la compétition si mon certificat médical n’est pas conforme ?

 

Pour des questions d’assurance, les organisateurs n’accepteront aucune personne non licenciée à la FFTRI possédant un certificat médical non conforme à prendre le départ de la course. Aucun remboursement ne sera effectué en cas de non remise des pièces justificatives ou en cas de non-conformité des pièces justificatives.

 

 

Dois-je fournir un certificat médical si je suis licencié à la FFTRI ?

 

Etant licencié à la FFTRI, votre licence prouve que vous êtes en bonne condition physique pour pratiquer ce sport. Seuls les participants non licenciés à la FFTRI ou a une autre fédération de Triathlon doivent fournir un certificat médical le jour de la course.

 

Dois-je fournir un certificat médical si je suis licencié à une Fédération de triathlon autre que la FFTRI ?

 

Si vous avez une licence affiliée à l'ITU: ex Suisse, Anglaise, Australienne....., pas de certificat à présenter et pas de Pass compétition à payer.

 

LES QUESTIONS CONCERNANT LES DISCIPLINES SPORTIVES

 

Concernant la natation, la combinaison est-elle obligatoire ?

 

La réglementation sportive du triathlon oblige le port de la combinaison lorsque la température de l’eau est inférieure ou égale à 16 degrés. Elle est interdite quand la température est supérieure ou égale à 24 degrés. A Machilly, au mois de juillet, la température de l’eau varie entre 23 et 26 degrés !

 

Quand dois-je déposer mon vélo dans le parc à vélo ?

 

Se référer au programme.

 

Quels sont les équipements cyclistes autorisés ?

 

Tous les types de cycles, guidons et prolongateurs sont autorisés à condition de garantir la sécurité et de correspondre aux normes de la réglementation sportive 2018 ( pour le M en équipe, les prolongateurs ne doivent pas s'étendre au-delà de 15 cm de l'axe de roue avant et ne dépassent pas de la ligne créée par les points les plus en avant des leviers de freins.).

 

Le drafting est-il autorisé ?

 

Les concurrents ne sont pas autorisés au drafting sur la course XS. Ce terme désigne le fait  à s’abriter derrière ou à côté d’un autre concurrent, à profiter de l’aspiration d’un concurrent ou de véhicule pendant la course cycliste. La zone d’Aspiration Abri (AA) est définie par un rectangle de 7 mètres de long sur 3 mètres en largeur. Drafting interdit entre les différentes équipes sur la course M.

 

Ce que doit savoir tout triathlète :

 

Une fois le vélo entré dans le parc, il ne peut plus en sortir. Seul le matériel utilisé pendant la compétition (combinaison, running, bonnet, lunettes, gels, casquettes, ceinture porte-dossard) est autorisé dans l’air de transition. Chaque concurrent sera sanctionné par le corps arbitral en cas de gêne. Une consigne sera à disposition des concurrents. Le triathlète doit écouter le briefing car toutes les particularités de la course y sont exposées.

 

Le triathlète doit respecter la ligne de départ natation. Le triathlète est obligé de réaliser la parcours natation dans son intégralité. A la sortie de l’eau, l’athlète ramènera à son emplacement tout le matériel qu’il a utilisé pour la natation, il lui est interdit de donner du matériel (lunettes, combinaison, pince nez) à un tiers en cours de route (: aide extérieure).

 

Une fois arrivé à son emplacement, dans l’aire de transition, la première chose à faire avant de prendre le vélo est de mettre le casque sur la tête et de fermer la jugulaire. Il est interdit de rouler à vélo dans l’aire de transition, tous les déplacements se font à pied, vélo à la main, casque sur la tête et jugulaire serrée.

 

Avant de partir pour la partie vélo, l’athlète doit s’assurer que son dossard est bien fixé dans le dos de façon visible et lisible.

 

L’athlète ne peut monter sur son vélo qu’après la ligne de sortie d’aire de transition, matérialisée au sol. Une fois parti à vélo, l’athlète doit respecter certaines règles de course comme : L’aspiration-abri n'est pas autorisée sur l'épreuve XS et entre les différentes équipes sur  l'épreuve M, respecter le code de la route...

 

Les règles indiquées ici et en grande partie rappelées lors de l’exposé d’avant-course doivent être connues de tous les concurrents. Tout manquement à ces règles sera sanctionné, pour des raisons de sécurité et d’équité sportive.

 

Pendant la partie vélo l’athlète doit respecter rigoureusement le code de la route, ne pas couper le virages et rouler sur la partie droite de la route. De plus il lui est interdit de couper la ligne blanche médiane, qu’elle soit continue ou discontinue (sauf mention contraire ponctuellement). L’athlète ne peut bénéficier d’aucune aide extérieure et ne peut se procurer de ravitaillement qu’aux points mis en place par l’organisateur, de même que dans un souci de préserver la nature, il lui est interdit de jeter ses papiers d’emballage n’importe où, des zones de propreté étant prévues à cet effet.

 

Une fois la partie vélo terminée, l’athlète se présentera à l’entrée de l’aire de transition, il devra mettre pied à terre à la ligne de descente de vélo, il y aura un arbitre. Il rejoindra son emplacement à pied, vélo à la main, casque sur la tête, jugulaire toujours serrée, posera son vélo avant d’enlever son casque, et pourra se préparer pour la course à pied. Avant de partir pour la course à pied l’athlète doit s’assurer que le dossard doit être porté devant et qu’en cas d’utilisation d’une ceinture porte-dossard, il faut que cette dernière soit placée au plus bas au niveau de la taille. S’il y a utilisation de ceinture porte-dossard, le dossard doit être fixé en trois points. Pendant la partie course à pied, l’athlète devra effectuer le parcours dans son intégralité. En cas d’aller et retour, un pointage est effectué au demi tour. Tout athlète qui n’aura pas effectué le parcours en entier sera automatiquement disqualifié. La mise en place de ravitaillements personnalisés est interdite, seuls les ravitaillements mis en place par l’organisateur sont autorisés. Pendant la partie course à pied l’athlète ne peut bénéficier d’aucune aide extérieure. A la fin de sa partie course à pied l’athlète franchira la ligne d’arrivée, le dossard bien visible, en cas d’arrivée sans dossard ou avec un dossard non lisible, l’athlète ne sera pas classé.

 

Un athlète engagé sur une course de triathlon est considéré en course à partir de la remise du dossard jusqu’à la fin de la remise des prix, il est donc soumis à la réglementation pendant toute cette période. il veillera en particulier à avoir une attitude toujours courtoise, écologiquement responsable et à ne pas s’échauffer sur les parcours si une autre course s’y déroule.